Pourquoi parler du toucher ?

Parce qu’au cours de mes consultations ou juste en regardant autour de moi, j’ai pu constater que bon nombre de personnes supportait mal le contact physique.

De quoi je parle ?

Et bien, notre éducation, la société ont fait de nous des personnes distantes physiquement. Distance avec le contact des autres mais aussi pas ou peu de contact sur son propre corps.

Je m’explique.

Lorsque nous sommes bébés, on nous apprend à toucher les choses pour apprendre les choses. On nous apprend les différentes textures, les matières, … Le toucher bienveillant d’une mère ou d’un père sur son enfant, ne choque personne, c’est beau. Les enfants qui découvrent leur corps en touchant les différentes parties de leur corps, c’est amusant, on trouve ça normal.

Dès qu’on commence à grandir un peu, lorsque les enfants sont en bas âge, il est amusant de voir les petits se prendre dans les bras, se faire des petits bisous, c’est mignon. On aime que les enfants nous fassent des câlins, mais rapidement alors que les enfants continuent de grandir on leur dit que trop toucher n’est pas correct et qu’il faut prendre des distances.

Et plus on grandit, plus le sujet devient tabou !

Je suis effarée par la perception du toucher que certaines personnes peuvent avoir avec leur propre corps mais aussi avec le contact avec leur entourage ou moi quand je leur propose un massage.

Je suis toujours très attentive à cela, à ce ressenti et prend beaucoup de temps à gérer ça avec mes clients. Je suis d’autant plus attentive à cela car je faisais partie de ces personnes qui avaient du mal à supporter le toucher des personnes. Pour ma part, j’ai toujours aimer pratiquer des massages, au départ sur mes amis ou ma famille, mais je ne supportais pas l’inverse sauf venant de ma maman. Mes formations en naturopathie et en massages, m’ont permis de détruire cette barrière du toucher « reçu », d’être gêné par ma nudité et celle des autres. Ceci me permet de comprendre tout à fait ce que peuvent ressentir mes clients et me permet de les aider à surmonter cette étape, à en parler et à apprécier le toucher, les massages, les effleurages, … Ce sont souvent d’ailleurs les premiers surpris, ils apprécient et deviennent même demandeurs car ils comprennent enfin le bien-être ressenti, les effets bénéfiques sur leurs humeurs, leur bien-être, leur sommeil, … Cette découverte fait que, souvent, ces personnes là, ont envie d’apprendre à masser les autres, c’est magique !

Nombre de personnes me parlent du fait que « ça fait longtemps » que personne ne les a « toucher », qu’il y a longtemps que personne ne les a pris dans leur bras, qu’ils n’ont jamais été massés, qu’on ne les a pas habitué à être touchés, câlinés, …

Il y a les massages mais pas que. Qui touche son propre corps ? Très peu car c’est tabou, « c’est sale », « c’est malsain », et autres bêtises qu’on peut entendre. Mais cela a des conséquences tant pour la perception de son propre corps que pour la détection d’éventuels problèmes comme un grain de beauté qui change de texture, une grosseur dans un sein ou ailleurs. Si le toucher n’était pas tabou, des diagnostics pourraient parfois être fait plus tôt et pris à temps. Ce n’est qu’un exemple, mais il y en a tant d’autres ! Nous pourrions parlé de l’importance du toucher dans sa relation amoureuse et sexuelle, mais c’est un autre sujet que nous aborderons peut être dans un autre article.

Parlons aussi du toucher réconfortant. Qui a encore l’habitude de serrer ses parents, ses enfants, ses amis dans les bras pour les réconforter ? Vous souvenez vous de la dernière fois que vous l’avez fait et en quelle occasion ? Pour certains cela se compte en semaines, pour d’autres en mois et pour certains, malheureusement en années. Une accolade, une main tenue, un bon gros câlin réconfortant, ça vaut tout l’or du monde pour la personne qui reçoit mais aussi pour celui qui donne. Les effets sont immédiats et d’une ampleur incroyable, sauf qu’on a fini par l’oublier !

Je parle principalement du massage car c’est ma passion, j’adore ça !

Mais parlons des autres touchers : ceux avec la terre, les végétaux, les animaux, …

Je reviens sur les enfants pour montrer l’hypocrisie de notre société.

Lorsque les enfants jouent avec la terre, les cailloux, les feuilles, à faire des câlins aux arbres, toucher des animaux ou autres choses du même genre, les gens trouvent ça mignon et adorable. Dès que les enfants grandissent on leur dit d’arrêter de le faire car ils se salissent, car c’est sale, on leur fait perdre aussi ce toucher là !

Pourquoi ?! C’est une catastrophe pour la construction de chacun, le toucher, la relation à l’autre est primordial à mon sens.

Certains re-découvrent le toucher tard dans leur vie, certains jamais et je trouve ça d’une grande tristesse et tellement injuste par rapport au fait qu’elles passent à côté de tellement de choses en refusant cette sensation du toucher. Certains le refusent par éducation, d’autres parce qu’on ne leur a pas appris à le faire ni à recevoir.

Reprenez goût au toucher, apprenez à toucher votre corps, à accepter le toucher des autres que ce soit vous qui le donniez ou que vous le receviez, apprenez à apprécier le massage, apprenez à masser, ré-apprenez à prendre les gens que vous aimez dans vos bras, ou simplement à leur tenir la main pour les réconforter, leur montrer votre soutien, votre présence. Ces simples gestes vont vous permettre de renouer avec le toucher que nous avons tous à la naissance, le toucher innocent, le plaisir simple du tactile, de découvrir les choses avec les mains et à les apprécier par ce que vous ressentez sous vos doigts.

Nous pouvons apprendre ensemble au cours de stages ou au cours de consultations, nous pouvons parler de livres ou d’exercices qui peuvent vous aider à avancer sur le sujet, n’hésitez pas à me contacter en message privé ou par mail.

Osez, touchez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :